la ballade de la pluie » Belle Poesie

 la ballade de la pluie

26/12/2011






Je vois s’ériger, dans un ciel de deuil,
Les lourds cumulus annonçant l’orage,
Et mon lilas blanc subit cet écueil, 
Ployant sous le grain et le vent sauvage.
La houle en courroux mange le rivage
De la sombre plage, aux contours fictifs.

Transformés d’un coup, les derniers oisifs, 
En coureurs à pieds à grandes foulées, 
Et ne restent plus que contemplatifs
Qui restent debout sous les giboulées.

L’eau de mon patio atteint jusqu’au seuil
De la porte en bois, et dans l’eau voyage 
Un iris fané, ravi de l’accueil
Du flot repoussant l’esquif sans cordage.

Près de l’arbre en pleurs une feuille nage.
Trop tôt arrachée au branchage noir, 
Et tant secouée, elle n’a plus l’espoir 
De garder toujours sa rouge parure
Car la mort atteint sa verte nervure





Tags : nadj
Category : douceur | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |