Les yeux d’une déesse » Belle Poesie

 Les yeux d’une déesse

27/11/2011





Je me perdais à chuchoter un rouge murmure 

Quand une main tendre vint troubler mes poèmes, 

Deux grands yeux, d'une beauté sans mesure, 

Et des cheveux mi-longs, comme je les aime. 

Sans vergogne vinrent me faire frémir, 

Me faisant même pousser des ailes, 

Tel un chardonneret, un oiseau-lyre, 

Au beau plumage arc-en-ciel, que j’aime. 

Cet oiseau là, eh bien oui, c'est moi ! 

Et cette douce nymphe, incarnant la beauté, 

Je t’en supplie, dis-le que c'est bien toi, 

Répète-moi toujours, que je peux t'aimer.


Tags : nadj
Category : Les yeux.......... | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |