Un petit bédouin découvrant la ville » Belle Poesie

 Un petit bédouin découvrant la ville

21/11/2011

 
Sur le carnet des souvenirs ma plume se promène 
Maquille une page et y reste souveraine 
Insufflées par des souvenirs, mes pensées se bousculent 
Des idées exaltés me viennent comme de mauves crépuscules 
 
Je construis ce poème à l'encore de ma plume 
Qui, depuis un temps, a pris la coutume 
J'écris cette fois sur un bédouin découvrant la ville 
Transporté comme un chaton dans une cage qui vacille 
 
Arrivé en ville endormie sous la lumière qui luit 
Illumine ses quartiers et repousse la nuit 
Des boîtes de béton aux fenêtres obscures 
Où règne la tristesse mélangée au silence imposture 
 
À l’assaut de mes pensées et de mon profond chagrin 
Je contemple l'espace à la blancheur d’airain 
Dans ce nouvel univers, ma vue s’évade en amplitude 
le vent souffle en vagues d'ennuie et de solitude 
 
Les premiers jours s’écoulent en heures de tristesse 
Le temps se dilapide et manque de vitesse 
Dans les ruelles de cette ville aux murs gris 
Je découvre des gens et des habitudes étranges à mon esprit 
 
J’ai appris à marcher et à éviter les automobiles, 
Entre des bédouins aux rubans défilant comme des reptiles 
Où êtes-vous ma belle campagne et mon petit douar enchanteur 
Pour m'escorter et exorciser les spectres de mon cœur ?
 
 
 
 
 
 

 

Tags : nadj
Category : douceur | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |